Tag Archives: enfant

Seule…

5 Nov

Je suis là debout au milieu de ma cuisine avec mon bébé dans les bras, je pleure.

Mes deux grands ce disputent dans le salon, encore, à propos d’un taille crayon cette fois çi.

Et moi je suis là perdue au milieu de ma cuisine en pleurant.

Je fais la forte, tous les jours, tout le temps,

Mais je fais semblant, je suis épuisée.

Je ne travail pas, je ne fous rien certains diront,

Alors oui je ne travail peut être pas à l’extérieur de chez moi,

Mais je travail chez moi 24h/24, 7j/7

mere-au-foyer

J’ai trois enfants, que j’ai voulu bien entendu, je ne retournerais pas travailler, je n’en ai pas envie,

Alors tu me dira mais de quoi tu te plains ?

Et bien je me plains d’être seule dans ce quotidien,

Qui me pèse quelques fois.

J’ai comme l’impression de faire partie des meubles quelques fois, d’être invisible,

De faire des choses que personnes ne voient.

Le ménage reste fais seulement quelques heures personne n’y fait attention,

Que je fasse à manger ou non personne ne le voit.

Je suis épuisée moralement de faire seule.

Alors je suis là au milieu de ma cuisine avec mon bébé dans les bras et je pleure.

2162ffb14083014e6e63790483a34abf

C’était comment avant ?

23 Août

Mais avant quoi ?

Ha ha avant d’avoir des enfants ???

Bin c’était moins bruyant, moins fatiguant, il y avait moins de pleurs et pas du tout de jouets, ni de doudou qui traîne partout dans la maison, il n’y avait ni toboggan, ni trampoline, ni maison dans le jardin et encore moins de petit moulin coloré dans le potager… Je passer des heures dans les magasins pour chercher les dernières décos et fringues a la mode, maintenant je passe des heures au parc pour faire plaisir a la grande, et je passe des heures debout a marcher sans but pour endormir le petit…

Mais avant il n’y avait pas des sourires, des câlins (même aux toilettes), des bisous, des « Je T’aime trop fort Maman », il manquer des petits cris de chat quand M. a faim, les sourires et les larmes de cette Maman que je suis toute fière de sa fille qui grandit a la vitesse de la lumière…

Avant eux c’était moins vivant, c’était moins bruyant mais avant eux c’était moins bien… Avant eux je n’étais pas tout a fait moi et lui n’était pas tout a fait lui…

Avant eux je ne me rappelle pas comment je pouvais vivre….

Je vous aime mes petits anges !!!!